L’envie de passer photographe pro?!

L’envie d’avoir envie

Depuis quelques temps, je ressens cette envie: passer « pro ». J’ai besoin de relever ce défi pour ne pas avoir de regret plus tard car la photographie est devenue plus qu’une passion.

Je ne suis  cependant pas prêt à arrêter  mon métier actuel (éducateur spécialisé) dans lequel je m’épanoui pour passer photographe pro à temps-plein. Tout d’abord pour la sécurité financière et de l’autre part, parce que j’aime mon métier.

Sous quel statut exercer?

Je pensais plus à exercer une activité d’indépendant complémentaire, ce qui ne comporte pas de grands risques au niveau financier et cela me permet d’arrêter à tout moment si cela ne marche pas.

Moi, photographe?

L’envie de passer pro me fait poser quelques questions sur le « moi photographe ». : qu’est-ce que j’aimerais faire (portrait? mariage?,  événements? macro?, que vas-tu proposer? suis-je assez bon pour le faire? Vas-tu te lancer tout de suite? As-tu le matos nécessaire?

J’ai une idée assez précise de ce que je veux faire et de ce que je veux proposer dans un premier temps (séance de portrait individuel)  mais j’y reviendrai plus longuement dans un prochain article.

Suis-je assez bon?

C’est THE question à 1.000.000 d’euros. Peut-on être certain d’être à la hauteur avant d’avoir commencer? Oui et non, il y a deux ans, je n’aurais même pas envisager de me lancer comme photographe. Depuis lors, j’ai appris pas mal de choses , et je pratique aussi de plus en plus. Les retours sont assez positifs. J’aurais donc tendance  à dire oui. Par contre , je ne me trouverai jamais assez bon car je n’ai pas encore mon style/touche photographique et c’est une bonne manière d’évoluer  et d’apprendre encore et toujours.

Se lancer tout de suite?

Certainement pas. J’attends dans un premier temps l’acquisition de mon nouveau boitier et il me faudra le temps de trouver mes marques dessus.

Après, je devrai constituer un  portfolio de professionnel. Je devrai donc tout mettre en oeuvre pour le constituer assez rapidement. Je ne me lancerai pas tant que mon portfolio pro ne sera pas bien établi.

Je devrai arrêter mes projets photos persos comme la macro et le paysage même si je suis susceptible d’y revenir de temps en temps. Le plus important c’est de me professionnaliser un maximum en un minimum de temps.

Dans un prochain article, je vous parlerai du planning que je prévois pour les différentes étapes avant de passer pro.

En attendant, voici une vidéo intéressante pour les questions à se poser avant de passer pro.

11 commentaires

  1. Bonsoir, je viens de découvrir que vous vous êtes abonné à mon blog d’aquarelles et je vous remercie de cette marque d’intérêt qui me touche. Je crois sincèrement qu’il y a des ponts entre votre activité et la mienne. Je suis très admirative souvent du travail des photographes dont je m’inspire -non pas de leurs photos directement, je ne peins qu’à partir de mes propres photos -mais de leur vision ( composition, couleurs etc …). Par ailleurs, votre désir de passer pro me paraît très légitime et intéressant, c’est une question à laquelle j’ai été longtemps confrontée moi-même et à laquelle j’ai fini par trouver une solution – Ma solution- au terme d’une longue introspection. Je vous souhaite donc toute la clairvoyance et la persévérance nécessaires. Au delà des conseils judicieux des autres, n’écoutez surtout que vous même ! Amicalement, Isabelle

    Aimé par 1 personne

  2. C’est un peu comme passer de l’écriture en temps que passion, à devenir « écrivain ». Non pas que le fait d’avoir le statut d’écrivain soit le gage de rentrées financières. 😢 Malheureusement.
    C’est déjà une démarche intellectuelle.
    Je souris en repensant que, dans un annuaire parents, j’ai écrit aujourd’hui « écrivain » dans la case profession de la mère. 😁
    Bon courage pour cette démarche !

    Aimé par 1 personne

  3. The answer to your question depends on you alone. I play around with the same question but am content with allowing my future to unravel at its own pace. Yet, I have a female cousin who, equipped with a Canon T3i and kit lens, began her own photography business at age 19. She has since decided it was not for her. You may never feel as if you are ready. But if you don’t take that first step, you will never know if you are. Do not rely on us to tell you whether or not you are ready. You must feel it yourself! Good luck!

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s