Comment rater son photo trip?

Hello tout le monde,

Aujourd’hui petit retour sur mon séjour à la côte d’Opale.

J’ai connu pas mal de problèmes lors de ce séjour et ce pour de multiples raisons.

  1. Le manque de préparation

Partir quasiment en dernière minute dans un endroit que l’on ne connait pas , n’est pas la meilleure manière de partir sereinement pour faire des photos.

Ce que j’aurais dû faire:

  • Commander le matos dont j’avais besoin , bien à l’avance (je parle du grip et de mon filtre polarisant)
  • Recharger la batterie la veille.
  • Vérifier l’état de mes cartes Sd. (HS)
  • Regarder sur le site de l’office du tourisme de la région et chercher les beaux coins et les villes qui m’intéressent pour la photographie.
  • Me renseigner sur les heures de lever et de coucher de soleil.
  • Me renseigner concernant les marées hautes et marées basses.
  • Établir un plan de route  par jour avec les villes par lesquelles je voulais passer.

Malheureusement, je n’ai rien fait de tout cela 🙂 par manque de temps. Je n’ai vu mes cartes sd étaient HS qu’une fois là-bas. Que ma batterie était quasi vide. Il a fallu trouver un magasin photo pour une carte SD (temps perdu). Mon filtre polarisant m’aurait bien servi avec les ciels bleus vu là-bas. Bref, organisation pas au top.

       2. Partir en famille

Même si c’est agréable de se retrouver en famille, ce n’est pas évident pour la photo. Ma femme  n’aime pas attendre 30 min au même endroit , le temps je prenne des photos avec différents points de vue etc. Sans compter ma fille de 2 ans et demi qui ne tient pas en place. Cela ne motive pas à prendre son temps et à rester calme. La précipitation  et la photo ne font pas forcément bon ménage.

     3. Les plages horaires

Qui dit partir en famille dit aussi contrainte au niveau de l’horaire. Il est mieux de se balader quand les magasins sont encore ouverts et d’aller manger au resto quand le soleil se couche. Adieu les coucher ou lever de soleil. Bonjour, soleil au zénith et lumière dure.

    4. Le timing

3 jours pour voir la côte d’opale et prendre son temps, c’est irréalisable. Vu que c’était la première fois que nous allions là-bas, on a voulu voir un maximum d’endroits. Je n’ai pas vraiment eu le temps de m’imprégner des lieux et des endroits. C’est ce dont j’ai besoin pour repérer les endroits de mes prises de vue.

 

En conclusion

Quand vous partez, renseignez vous un maximum sur la région et les lieux à voir absolument. Partez l’esprit tranquille en vérifiant votre matériel, faites un plan de route, sortez aux bonnes heures si possible et surtout relaxez-vous et profitez . Ne soyez pas toujours derrière votre appareil, ne pensez pas que photo et profitez de vos proches.

Même un séjour photo foiré vous laissera de belles anecdotes à raconter.  🙂

 

 

 

4 Comments

  1. Haaaa, la batterie vide quand on arrive sur le théâtre des opérations, un grand classique ! C’était mon ratage préféré au tout début, en suite ça a été la carte SD oubliée dans l’ordinateur. Ça fait rigoler beaucoup de monde quand on est loin de tout et que le message d’erreur s’affiche au dos du boitier 😀
    Depuis je charge la veille et je laisse la trappe SD ouverte tant qu’elles n’ont pas regagnées leur pénates.
    Si je peux me permettre de rajouter quelques conseils : très bonne idée l’office du tourisme, souvent ils ont même un compte Instagram ou ils repostent des photos prises par les touristes. Ça permet de dégrossir rapidement : les lieux ainsi que les heures du jour.
    Ne pas hésiter à faire un saut sur http://www.suncalc.net !
    Si il manque du matériel comme un filtre pour égaliser l’exposition en paysage, prendre plusieurs RAW avec des expositions différentes, même si on ne pratique pas « l’exposure blending » sous PS, c’est toujours bon de conserver les fichiers et d’y revenir plus tard au gré de l’évolution des logiciels que l’on utilise (il me semble d’ailleurs que la fonction a été ajoutée dans LR il y a peu).
    A défaut, quelques connaissances du « zone system » d’Ansel Adams ça sauve toujours les meubles, j’ai obtenu de très bon résultats avec un D7100 🙂
    Cela dit, c’est vrai qu’en famille (ou entre amis) c’est toujours compliqué d’obtenir les clichés que l’on souhaite sans être un poids pour le reste du groupe, on photographie surtout ce que l’on peu 🙂 Et je suis on ne peut plus d’accord avec ta conclusion, profiter de l’instant présent et de ses proches, se faire des souvenirs parfaitement exposés pour la peine, plutôt que des photos qui ne nous satisfont pas.

    Aimé par 1 personne

  2. Se laisser aller à l’imprévu, accueillir ce que l’univers nous concocte … peut-être ai-je raté le coucher de soleil sur la baie des trépassés mais j’ai tendu la main au moment ou il tombait et le sourire qu’il m’a répondu valait toutes les conserves de pixels en boîte. Et m… la molette de programmation a tourné et j’ai raté toutes mes photos. P… Et qui me parle d’acceptation ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s