A la découverte de … Sébastien Roignant

Hello tout le monde,

Aujourd’hui, c’est la première BIG surprise de cette année 2017: l’interview de Sébastien Roignant . Youtubeur français ( Lyonnais) via sa chaine Youtube F/1.4, photographe professionnel de mariage et de portrait.

J’ai longtemps hésité avant de le contacter parce que je me disais que ça ne l’intéresserait pas de se faire interviewer par un blogueur amateur et qu’il est fort occupé. D’autant plus, que sa réputation sur la toile n’est plus à faire. Ceci étant dit, je me suis lancé en lui envoyant un mail via son site d’auteur, avec une proposition d’interview et il a été très sympa en acceptant volontiers.

 

Sébastien, tout d’abord, merci d’avoir accepté cette interview.

-Bonjour Joël,

-Merci à toi de me l’avoir proposé !

Peux-tu te présenter pour ceux et celles qui ne te connaissent pas encore ?

-Bonjour, je m’appelle Sébastien Roignant et vous êtes bien dans un nouvel épisode de F/1.4 …

-Pardon c’est l’habitude !
-Je suis un breton qui est parti à Lyon.
-Je fais de la photo pour vivre, vivre ma vie et survivre.

-J’aime les Lego, le cinéma, découvrir, dormir, ressentir.

 Comment as-tu commencé la photo ?

– En achetant un reflex dans le cadre de mon activité professionnelle d’infographiste 3D. Résultat, je ne l’ai jamais utilisé pour cette raison et j’ai commencé à faire des images avec, à exprimer des choses que j’avais au fond de moi. C’était en 2006.

A partir de quel moment as-tu décidé d’en faire ton métier ?

– Au moment où mon activité 3D était au plus bas. Je me suis dit que ça pouvait me faire un complément de revenu. Jamais, je n’aurai cru que ça allait devenir ma vie quelques années plus tard.

Tu es photographe professionnel de mariage et de portrait (entre autres choses) , si tu décidais d’arrêter l’un ou l’autre, ce serait les mariages ou le portrait et pourquoi ?

-Si je décidais de ne garder qu’une activité, ce serait la photographie d’auteur. Parce que mon travail personnel est ce qui me donne le plus de satisfaction et d’accomplissement.

– J’aime cependant le fait d’avoir plusieurs activités pour ne pas me lasser. La photo de mariage me permet de vivre des moments forts et de créer des sourires impérissables sur les visages de mes nouveaux mariés.

J’ai vu que tu travailles sur des séries (soledad, paisajes desnudo) peux-tu nous dire en quoi ça consiste ?

-Depuis quelques années, j’ai découvert le “Landscape nude”. Le principe est simple, faire des photos d’humains dans la nature. Sans le savoir, je m’y suis beaucoup retrouvé, j’ai pu continuer à m’exprimer tout en découvrant des lieux absolument superbes.

La photo a toujours été un moyen pour moi et non une fin. Un moyen de rencontrer du monde, un moyen de découvrir de nouveaux lieux, un moyen de me dépasser, un moyen de m’exprimer.
C’est ce qui se passe avec ces séries. Cela me donne encore plus l’envie de vivre.

Je m’égare un peu de la question initiale. Le principe est donc de créer une photo ou l’humain est en interaction avec la nature. Cela permet d’aller plus loin qu’un simple paysage. Je me questionne sur notre (ma) place dans cette nature, dans ces paysages. Je ne sais pas encore très bien où cela va me mener mais j’explore ! Un peu comme les humains dans mes photos.

Tu traites tes photos toujours en noir et blanc pour tes travaux personnels, y a-t-il une raison à cela ?

Pas toujours !
Je traite en noir et blanc la plupart de mes landscape nude en effet car j’aime l’émotion que cela fait ressortir. On ne s’attarde plus sur les couleurs, on va à l’essentiel.
Mais je prépare une série en couleur pour sortir de ma zone de confort.

De plus, ma série “Stories” est en couleur. Ce sont des mises en scène cinématographiques et c’est logique qu’elles soient en couleur !

Ce diaporama nécessite JavaScript.


As-tu d’autres projets photographiques en préparation ?

-Je me concentre sur mes landscape nude mais j’ai une série en cours qui va sortir complètement de ce que je fais d’habitude. Secret pour le moment 🙂

Où peut-on suivre ton travail et tes différents projets ?

Alors, j’ai pour le moment 3 sites en fonction de mes activités :

Photo d’auteur : www.sebastienroignant.com
Photo prestation : www.aucoindujour.fr
Tutoriel photos : www.funquatre.fr

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Je t’ai découvert grâce à ton site F/1.4, ça fait maintenant quelques saisons que tu l’as créé, qu’est-ce qui t’a motivé à le faire ?

-J’ai toujours eu l’envie de partager mon expérience. Je trouve qu’on est plus fort à plusieurs et cela me permet de combattre mon côté ours mal léché. Ça me fait rencontrer du monde.

Après avoir fait 3-4 tutos sur quelques mois, je me suis lancé le défi d’en faire un par semaine. Cela dure maintenant depuis quasi 5 ans. C’est assez fou. Fou d’avoir tenu aussi longtemps et fou de l’ampleur que ça a pris. C’est génial. Ça me permet de vivre des moments intenses, de rencontrer des gens super intéressants et de fédérer une communauté de photographes qui s’entraident et se sentent moins seuls.

 Comment expliques-tu le succès de F /1.4 ?

-Je suis mal placé pour le dire. Je te laisserai plutôt répondre à cette question !

Mais je pense que les auditeurs ont pu voir que c’est fait avec le coeur, le plus vrai possible. Le côté “non prise de tête” était aussi le bienvenue par rapport à ce qu’il y avait déjà sur Youtube à l’époque.

 Il y a quelques mois , tu as décidé de fermer les groupes Facebook liés à F/1.4, pas de regret ?

-En effet, j’ai fermé les groupes Facebook F/1.4 en novembre 2016. Aucun regret car ils avaient dérivés et ils avaient au fur et à mesure perdus l’esprit initial d’entraide sans prise de tête. Internet est un monde dur. Beaucoup de personnes sous couvert d’anonymat, sont là pour “casser du débutant”. Je le regrette profondément.
De plus, la gestion des groupes me prenait un temps énorme pour très peu de satisfaction au final. Mon rôle se résumait à faire la police. Je préfère sortir et faire des photos !

Allez pour les fans de matos, quel est ton boîtier et ton optique de prédilection ?

-Pour le moment, je shoote au Canon 5D3 + Samyang 14 / Canon 24 1.4 et Canon 50 1.4.

Pas d’optique de prédilection. Cela dépend vraiment de ce que je photographie.

La dernière question, qu’est-ce que je peux te souhaiter pour le futur ?

-De continuer à m’amuser dans ce que je fais et de savoir prendre les bonnes décisions.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s