Les secrets de la photo minimaliste : ma révélation!

Hello,

Aujourd’hui, je reviens vous parler du livre de Denis Dubesset : les secrets de la photo minimaliste.

Il a été pour moi une véritable révélation.

Pourquoi?

Parce qu’il m’a ouvert les yeux sur ma pratique et sur ma conception de la photographie. J’ai toujours trouvé que je n’avais aucun style personnel, tout simplement parce que je pensais photographier sans fil conducteur, sans idée précise.

Ce livre ( de qualité) m’a fait rendre compte que je tendais à faire de la photo minimaliste.

C’est à dire :

  1. Allez à l’essentiel.
  2.  chercher une composition simple(mais non simpliste). Consciemment ou inconsciemment.
  3. dont le sujet est mis en avant dès le premier coup d’oeil.

Je sais que je ne suis pas assez bon en composition et je pense aussi que ce n’est pas ma vision de la photo que d’intégrer plusieurs éléments cohérents et qui fonctionnent dans un  seul cliché comme le photographe Le turk ( qui est un pro en mise en scène et qui sait intégré parfaitement plein d’éléments).

Ce livre, je le conseille sincèrement pour celui qui veut apprendre la philosophie de l’art minimaliste. C’est aussi un bon début pour celui qui cherche à definir sa manière de voir la photographie. Il vous indiquera si vous faites partie des photographes à la composition plus « classique » ou si vous êtes partisan du minimalisme.

Ce livre est mon coeur de coeur de cette année 2017 et si je devais en garder qu’un , ce serait celui-ci.

2 Comments

  1. Ha c’est intéressant ça ! Je vais voir pour mettre la main dessus 😉
    Je rencontre souvent des soucis de composition également, j’ai mis très longtemps avant d’être à peu près satisfait… pour améliorer ça, j’ai tenté la pratique du « remplir le cadre », car j’ai remarqué que l’image que je vois dans le viseur est biaisée par l’attention de mon regard. Souvent je me disais que la compo était bonne, pour me retrouver devant l’ordi à me rendre compte qu’un recadrage pour se rapprocher était bien plus satisfaisant.
    Après, ça marche moins bien pour le paysage (je m’entraine à composer avec un grand angle et c’est vraiment compliqué de faire quelque chose de bien en dessous de 24mm pour moi)… où là je pense qu’il faut plutôt « organiser » ce qui est dans le cadre, mais ça va venir ^^

    J'aime

    1. Si tu cherches à simplifier tes compos, ce livre t’aidera. Il permet aussi d’ouvrir tes horizons en te disant qu’il ne faut pas grand chose pour faire une bonne photo même avec des choses qui peuvent être « banales ». Le paysage, c’est vrai qu’on a tendance à vouloir montrer tout ce qu’on voit avec nos yeux mais c’est souvent brouillon( pour ma part). La composition minimaliste permet de te dire  » qu’est-ce que je veux montrer  » et d’aller au plus direct. Cela t’empêche de vouloir tout intégrer dans une seule photo. En meme temps, vu que je ne shoote qu’avec une focale fixe 50 mm cela aide aussi à faire des choix en termes de composition.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s